Historique

Le club de soccer les Verts de Sherbrooke a vu le jour en 1980.Grâce à la qualité de l’encadrement offert au club, Les Verts ont vu émerger plusieurs talents au fil des ans : Sylvie Béliveau, première entraîneure féminine de l’équipe canadienne senior, toujours active au sein de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA); Sonia Denoncourt, première femme à officier des matchs professionnels senior masculin et maintenant employée de la FIFA à Zurich (Suisse); Richard Pierre-Gilles, premier athlète à faire sa place au sein de l’équipe nationale junior; Josée Bélanger, médaillée olympique des Jeux de 2016 et Jérémy Gagnon-Laparé; qui a rejoint les rangs de l’Impact en 2012. Depuis sa fondation, le club Les Verts a vu  plusieurs de ses formations prendre part aux championnats canadiens des clubs, aux équipes du Québec et aux équipes nationales.

Une ville – un club

Suite aux fusions municipales de 2003 au Québec, la nouvelle ville de Sherbrooke s’est retrouvée avec six clubs à desservir, incluant Les Verts. La politique déjà en vigueur alors, « une ville – un club », a entraîné une démarche de fusion des clubs.

Les six clubs de soccer de Sherbrooke ont été retranchés en trois clubs, selon un découpage géographique permettant de respecter un service de proximité et des bassins de joueurs relativement semblables. Le club de soccer Les Verts comptait alors, jusqu’à l’été 2012, cinq zones géographiques desservant le soccer de récréation (classe locale) – les deux zones du nord (Olympique et Royal), les deux zones de l’ouest (Indien et Viking), et le secteur Lennoxville (Jaguars), en plus du secteur compétition (classes A-AA-AAA). Le club Les Verts est dès lors  devenu l’un des plus importants clubs au Québec, tant par la quantité de membres qu’il regroupait, que par la qualité des entraîneurs, des officiels et des athlètes qu’on y retrouvait.

À la suite d’une restructuration administrative en 2015, le club comportait maintenant deux secteurs géographiques : le secteur Jacques-Cartier et le secteur des deux universités, séparés de façon naturelle par la rivière Magog.

Équipes élites

Depuis leur création, Les Verts ont eu à cœur le développement du volet « initiation et récréation » pour les plus jeunes, mais aussi l’investissement de ressources afin de permettre aux plus talentueux d’accéder au haut niveau sous les couleurs de leur club. Le club est convaincu, depuis toujours, que pour développer la base, il faut présenter aux plus jeunes des modèles d’athlètes et d’équipes s’illustrant sur la scène provinciale et nationale.

De ce fait, en 2016, le club encadrait encore le tiers des équipes AA à Sherbrooke et quatre des sept équipes AAA du territoire de l’Estrie.