Le Mistral de Sherbrooke remporte la médaille d’argent aux Nationaux.

L’équipe U17M AAA était du côté de Fredericton (NB) depuis le 3 octobre dernier pour y disputer le tournoi le plus important de l’année : le Championnat canadien. La dernière fois qu’une équipe sherbrookoise s’est rendue aux Nationaux, c’était en 1995!

Rappelons que la troupe de Vincent Orsida a pu représenter le Québec lors de cette grande compétition grâce à une première position au classement régulier, et ce, par un seul point devant St-Laurent.

Les Sherbrookois se sont rapidement imposés dans le Groupe A en battant d’abord l’Ontario 2-0. Les buteurs du match : Silva Debaba-Katimba et Alexandre Côté. Même scénario le lendemain contre l’Alberta par la marque de 3-0 cette fois grâce aux buts de Silva Debaba-Katimba et de Mikale Fontaine (2). Le Mistral a réservé le même sort à la Nouvelle-Écosse dans une victoire de 5-0. Tour à tour, les joueurs suivants ont atteint le fond du filet : Silva Debaba-Katimba (2), Mikale Fontaine, Mirko Hamel et Henri-Nicolas Kajiji. Pour leur 4e match, les joueurs U17 se sont offert un vrai festival de buts en déculottant la Saskatchewan 16-1! Les buteurs sont : Mikale Fontaine (2), David Harrison, Mirko Hamel, Alexandre Côté (2), Silva Debaba-Katimba, Brendan Bellavance (4), Marouane Yanis Dermoun, Henri-Nicolas Kajiji, Malik Rerhaib (2) et Antoine Villeneuve. Ouf! Avec un cumul de 12 points, le Mistral de Sherbrooke passait en final pour l’or contre le Manitoba, première position du Groupe B présentant aussi une fiche de 12 points cumulés. Malheureusement, le conte de fée de nos « beaux blonds » s’est terminé par la marque de 3-1 en faveur du Manitoba.

Mentionnons au passage le travail remarquable du gardien de but Alexandre Tremblay qui n’a accordé que 4 buts dans tout le Championnat alors que ses comparses en ont marqués 27.

L’entraîneur de l’équipe, Vincent Orsida, était tout de même très fier de ses joueurs au terme du Championnat. « On a un peu d’amertume et c’est normal. Mais je préférais voir mon équipe attaquer aussi et avoir du plaisir. On est restés fidèles à nos valeurs. On retiendra de notre séjour à Fredericton que c’était une belle aventure humaine. On a conservé une approche très professionnelle et on a senti le soutien de tous les Sherbrookois. Nous sommes très reconnaissants. Le seul regret est de ne pas avoir ramené la médaille d’or», indique-t-il lors d’une entrevue accordée à La Tribune.

Pour la suite des choses, Vincent espère voir naître une équipe semi-professionnelle à Sherbrooke, dont le noyau serait composé des joueurs qui ont fait vibrer tout Sherbrooke pendant près d’une semaine.

Les supporteurs

Il est difficile de parler du Mistral U17M AAA sans mentionner ses parents et supporteurs qui étaient très actifs sur les réseaux sociaux. Les internautes pouvaient suivre en temps réel les points clés des matchs et visionner les entrevues d’avant/après-match avec le personnel de l’équipe et les joueurs. Certaines personnalités connues du soccer avaient également de bons mots pour l’équipe, notamment Samuel Piette de l’Impact de Montréal. Plusieurs parents étaient présents à Fredericton, arborant postiches et perruques blondes pour encourager le U17 alors qu’à Sherbrooke, un groupe de parents et de supporteurs s’était rassemblé au Caffucinno pour regarder en webdiffusion le match numéro 4.